Différentes nuances du teint noir

Publié le par SoChocolate

Les communautés noires sont composées de personnes aux teints diverses, allant du teint le plus ébène au teint le plus clair.  Selon les pays, il existe un terme pour distinguer chaque nuance.
 

En Afrique

Il n’existe pas beaucoup de termes pour différencier les nuances de noir : on est simplement noir clair ou noir foncé.
 

Aux Antilles

Le cas est différent dans les îles qui ont été fortement métissées suite à l’esclavage. Ainsi, il existe un terme pour désigner chaque nuance de noir. Certains termes sont même des appellations péjoratives que les colons donnaient à leurs esclaves. Le terme chabin  par exemple, désigne au sens scientifique le croisement entre  le bélier et la chèvre. Le terme mulâtre quand à lui vient du mot « mulet », soit le croisement entre le cheval et l’âne. (Le fait d’utiliser pour des êtres humains des termes destinés aux animaux montre le mépris des maîtres envers leurs esclaves). De nos jours, un mulâtre représente une personne descendante d’un parent noir et d’un parent blanc : ce sont les métisses.

Voici les différentes appellations antillaises pour désigner le degré de noir :
- nègre = personne noire à la peau plus ou moins foncée 

- chabin =  personne noire à la peau claire et aux traits négroïdes (nez épaté, lèvres épaisses, cheveux crépus etc.).

- noir & câpre = griffe (ou chabin) 

- noir & mulâtre  = câpre 

- blanc & noir = mulâtre (ou métis) 

- blanc & mulâtre = carteron  

- blanc & carteron = mamelouc 

 

On peut également trouver le terme « couli » pour désigner une personne descendant d’un noir et d’un indien. Leurs signes distinctifs sont la peau plutôt foncée mais des cheveux longs et bouclés.    

 

Pour illustrer ces termes, voici des exemples de célébrités qui pourraient répondre à ces appellations s’ils vivaient aux Antilles :

 

Il est tout de même étonnant de voir qu'aujourd'hui, ces mots qui avaient servis à dénigrer l'homme noir, "chabin" "nègre" ou "nigga" (terme employé par les noirs américains pour dire "pote") sont aujourd'hui employés avec fierté...

Aux Etats-Unis 

La majorité des noirs américains sont des descendants d’esclaves africains. Comme en Afrique, il n’y a pas plusieurs termes pour distinguer les noirs. Pendant longtemps, on était soit « african-american », soit blanc. Depuis les années 30, on peut trouver les termes  « bi-racial », « multi-racial », « mixed » ou « mulatto » pour designer les métisses. Cependant dans la culture américaine, même un métis est considéré comme noir. Pour comprendre ce phénomène, il faut remonter à l’époque de l’esclavage. En effet, le statut d’esclave était hérité de la mère. Si la mère était libre, l’enfant était libre, peut importe sa couleur. Peu à peu, les populations mulâtresses ont commencé à s’émanciper et à développer leur propre culture, surtout en Louisiane, en Floride et en Caroline du Sud. Afin d’éviter les métissages et de conserver une race blanche « pure », un ensemble de lois vont voir le jour à partir de 1910. Parmi elles, la « One Drop Rule », soit la « Règle d’une Goutte», qui stipulait que  chaque personne ayant une simple "goutte de sang noir" devait être considérée comme noir. C’est ainsi que Mariah Carey, Kimora Lee ou encore Tina Knowles (la mère de Beyoncé) se considèrent comme des femmes noires à part entière.

 

Finalement, peut importe son appellation et son pays d’origine, qu’elle soit noire comme l’ébène ou claire comme l’ivoire, la femme noire est belle et fière de son héritage.
Sur cette photo, les mannequins Chanel Iman, Sessilee Lopez, Jourdan Dunn et Arlenis Sosa pour le magazine I-D de Sept 09
 

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julie 06/11/2016 10:02

En Afrique y'a mille et une nuance de nuance de noir. Revoit tes infos.

mama 26/06/2010 00:04


et en amerique latine bresil inclus c'est pire! il y a des centaines d'appellations selon les melanges! meme si ca a du se perdre pas mal...on ne parle jamais assez des discriminations des
personnes d'origine africaine sur le continent sud americain et pourtant...quant au monde arabe, indien etc...c'est bouche cousue!


de pass 06/05/2010 17:26


c faux, en afrik il existe beaucoup de termes dans nos langues
mais on compare les peaux à des animaux
par ex, moi jai la peau poisson chat
c tres joli selon les congolais
ya la peau terre rouge , la peau bimela
la peau tshitela
etc
dsl, mais c totalement faux, les Noirs d'ajd peut etre ki connaissent pas le vocabulaire de leur langue
mais à lancienne
le terme NOIR n'existait mm pas...
noir par rapport à ki? lol


Alaia 25/02/2010 00:40


tu ne nous a pas expliquer se k'est un coulie et la coulie c'est ki ?en guyana et en jamaique coulie ou coolie c'est un indien d'apres ce ke on m'a dit!!


mandingo 04/01/2010 23:06


tout ca ce de la merde blk or white just